>
>
Epicondylite : une douleur du coude qui ne concerne pas que le tennis

Epicondylite : une douleur du coude qui ne concerne pas que le tennis

Publié le 30.06.2015
Mise à jour 23.10.2015
Epicondylite : une douleur du coude qui ne concerne pas que le tennis
© 123RF-stylephotographs

L’épicondylite, ou « tennis-elbow », est une douleur de l’insertion des tendons des muscles épicondyliens sur la face externe du coude. Elle ne concerne pas que le joueur de tennis.

Epicondylite : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

L’épicondylite est une souffrance de la zone d’insertion du tendon des muscles extenseurs et rotateurs externes de la main. Ces muscles sont des supinateurs.
Cette insertion du tendon sur l’os du bras, l’humérus, se fait sur une bosse à la face externe du coude : l’épicondyle.
La lésion du tendon peut consister en microlésions du tendon ou en désinsertion partielle ou complète du tendon.

Qu’est-ce que l’épicondylite, ou Tennis-elbow ?

L’épicondylite, ou « tennis-elbow », est une tendinite douloureuse de la face externe du coude, qui survient fréquemment, mais pas seulement, chez le joueur de tennis.
Elle se manifeste par une douleur lors de certains gestes à la face externe du coude (par exemple au tennis, lors de la pratique du revers), touchant la zone de l’épicondyle, petit relief osseux situé au-dessus de l’articulation du coude. Il s’agit d’une souffrance aiguë ou chronique de l’insertion, sur la face externe du coude, de certains muscles de l’avant-bras (les « épicondyliens ») responsables de la supination (ou rotation externe du poignet).
La douleur ressentie peut avoir différentes origines (micro-déchirures des tendons, petites lésions au niveau de leur insertion sur l’os, microhémorragies, inflammation, voire désinsertion partielle) Ces lésions surviennent après une sollicitation du bras importante et/ou répétée. Elles ont souvent un caractère inflammatoire au début de la maladie.

Quelles sont les activités qui peuvent causer une épicondylite ?

Même si elle a été beaucoup décrite chez le joueur de tennis, cette « tendinite » touche de nombreux travailleurs, manuels ou non. Elle fait partie des troubles musculo-squelettiques du membre supérieur. Les premières personnes touchées sont donc les professionnels effectuant des tâches répétitives, les personnes « très bricoleuses » et les joueurs de tennis.
Lors des travaux répétitifs mobilisant les bras, le risque est important en cas de tâches impliquant des rotations ou des flexions réitérées, ou une frappe d’objets répétée. Dans ce contexte, certaines circonstances favorisent les lésions des tendons : absence de temps de repos ou de récupération, travail au froid et exposition à des vibrations. Le serrage du marteau et la frappe énergique, liée à l’usage de cet outil, sont, par exemple, des facteurs favorisant l’épicondylite.
Lors de la pratique du tennis, la souffrance des tendons peut être provoquée par un mauvais geste technique, une raquette mal adaptée et/ou des rotations fréquentes de l’avant-bras vers l’extérieur, avec flexions répétées du poignet, un « grasping » trop puissant. D’autres sports, comme le javelot, le golf, le baseball, peuvent être à l’origine de tendinites.

DIAGNOSTIC >>
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit