Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Etude sur les souris

    Les sodas accusés de nuire à la fertilité

    par
    |
    Publié le 21 Août 2013
    Une étude américaine semble démontrer qu'une importante consommation de sodas pourrait provoquer des problèmes de fertilité. Des résultats sur les souris que les chercheurs tempèrent.
    Les sodas accusés de nuire à la fertilité
    RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

    En plus de favoriser le diabète ou la prise de poids, les sodas sont aujourd'hui suspectés de nuire à la fertilité ! C'est en tout cas les conclusions surprenantes d'une étude américaine menée par des chercheurs de l'Université de l'Utah et de l'Institut de Californie. 

    Pour parvenir à ce constat, leurs recherches ont porté sur l’impact de ces boissons très sucrées sur l’organisme. Dans cette étude, ils ont utlisé des souris, qui ont été divisées en deux groupes distincts. L’un, qui a suivi une alimentation très sucrée à base de sirop de maïs riche en fructose et saccharose, ce qui à l’échelle humaine représente 3 cannettes de sodas par jour. Et l’autre groupe qui a suivi un régime alimentaire normal.
    Et d'après ces experts, les résultats révèlent que chez les femelles, une consommation trop importante de sucre a rendu leur organes reproducteurs moins performants. Cette tendance est aussi observé chez les mâles. Une trop grande consommation de sucre affecterait le procéssus de fécondation de ces souris, estiment les chercheurs.
    Par ailleurs, la recherche démontre également l'impact nocif que les sodas sucrés auraient sur l'instinct de survie, notamment chez les mâles du groupe au régime sucré, qui ne parvenaient à défendre que 36 % de leur territoire alors que ceux au régime normal en occupaient 48 %. 
    Les boissons très sucrées, à raison de 30 à 40 grammes de sucres par canette, altèreraient donc les processus de fécondité et l'instinct de survie, analyse l'auteur de l'étude.

    Mais, ces scientifiques restent toutefois très prudents et ne veulent pas tirer de conclusions trop rapides. Ils rappellent à ce titre que les résultats observés chez les souris ne s’appliquent pas toujours à l’homme. 
    « Les analyses démontrent les effets néfastes d’une alimentation trop riche en sucre, par des boissons sucrées en particulier. Cependant, les humains ne sont pas des souris et les effets ne seront pas forcément identiques. Inutile de s’inquiéter donc, mais penser aux risques sur la santé déjà établis de la surconsommation de sucre et modérer sa consommation est important », concluent-ils. 

     

     

     

     

     





    Question d’actu
    18h03 - 18/04
    Une étude menée sur 6...
    17h20 - 18/04
    8000 enfants suivis pendant...
    16h05 - 18/04
    Risque de kératite sévère
    16h01 - 18/04
    Le couple porte plainte
    15h36 - 18/04
    Au Portugal
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.