Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Accueil > Les MALADIES> Hémorroïdes

    Hémorroïdes

    Qu'appelle-t-on crise d'hémorroïdes ?

    Les hémorroïdes contribuent à la continence (le fait de retenir les selles et les gaz). Les hémorroïdes internes, situées en haut du canal anal, sont sensibles à la pression des gaz et des selles. Elles ne sont généralement pas douloureuses, même lorsqu’elles sont dilatées. Les hémorroïdes externes sont situées sous la peau de l’anus, qui est très sensible à la douleur.

    Les crises d’hémorroïdes internes ne sont habituellement pas douloureuses. Certaines personnes victimes de ce genre de problème ressentent toutefois des irritations, des démangeaisons ou une envie fréquente d’aller à la selle, sans résultat.

    Les crises d’hémorroïdes externes se traduisent par l’apparition d’une petite boule juste au bord de l’anus, de la même couleur que la peau. Parfois, cette veine dilatée se bouche, c’est la thrombose hémorroïdaire. Le sang accumulé dans cette hémorroïde dilatée coagule et forme un caillot qui donne alors à la boule une couleur bleutée. La formation d’un caillot occasionne souvent de vives douleurs. Cette crise nécessite la consultation du médecin. Parfois, une crise d’hémorroïdes externes laisse une petite excroissance de chair molle et sans gravité sur le bord de l’anus, appelée « marisque ».

    Pourquoi développe-t-on des hémorroïdes ?

    La constipation est la principale cause des crises hémorroïdaires, car elle entraîne des efforts de poussée répétés pour l’évacuation des selles. Par ailleurs, une alimentation pauvre en fibres et une hydratation insuffisante provoquent le durcissement des selles, rendent leur évacuation problématique et peuvent contribuer à la survenue d’une crise. Certains aliments semblent également favoriser les crises, notamment les viandes, les plats épicés, le café, le thé, les colas et divers alcools. On observe par ailleurs que les crises hémorroïdaires se produisent plus fréquemment dans certaines familles.

    Certains facteurs augmentent la pression abdominale et, par conséquent, la dilatation des veines situées près de l’anus : le surpoids, la position assise prolongée ou la constipation chronique. Pendant la grossesse, la tendance à souffrir de crises d’hémorroïdes augmente aussi. Le manque d’exercice, la position assise prolongée ainsi que des efforts physiques violents ou spécifiques (cyclisme, équitation par exemple) peuvent également favoriser les crises.

    Enfin, il arrive qu’une insuffisance cardiaque et certaines maladies du foie ou de l’appareil digestif provoquent une dilatation des veines et favorise la survenue de crises.

    Comment prévenir les hémorroïdes ?

    • Prenez l’habitude de pratiquer une activité physique quelle qu’elle soit, en évitant toutefois le cyclisme et l’équitation.
    • Suivez la règle valable pour toutes les affections veineuses : plutôt marcher ou se coucher que rester debout sans bouger, ou assis de manière prolongée.
    • Évitez de prendre des aliments favorisant les crises. Pour cela, faites une liste de ce que vous avez ingéré dans les heures qui ont précédé celles-ci. Avec le temps, vous devriez pouvoir faire des recoupements et identifier les aliments incriminés.
    • Veillez à ce que les selles soient régulières et molles, en adoptant par exemple une nourriture riche en fibres alimentaires (fruits, légumes, céréales complètes) et en buvant beaucoup.
    • Surveillez vos médicaments. Certains d’entre eux favorisent la constipation, et donc les crises hémorroïdaires. Lorsque le médecin vous prescrit un nouveau médicament, n’hésitez pas à en parler avec lui.
    • Pratiquez une hygiène anale raisonnable : procédez à des lavages réguliers à l’eau tiède avec un linge en coton ou une lingette humide, sans abuser du savon.

    Comment soulager des hémorroïdes ?

    Les personnes sujettes aux crises d’hémorroïdes ont tendance à réprimer, par peur de la douleur, le besoin d’aller à la selle. La constipation entraînée par un tel comportement aggrave les hémorroïdes, ce qui engendre un cercle vicieux. Veillez donc à ce que les selles soient régulières et molles. Évitez si possible les séances prolongées aux toilettes, et surtout les efforts de poussée. Mieux vaut y retourner plus tard que s’obstiner.

    Utilisez un papier de toilette neutre, sans colorants ni parfum. Ceux-ci peuvent contenir des substances irritantes. En cas d’hémorroïdes externes difficiles à nettoyer, mouillez le papier ou utilisez une lingette humide pour minimiser l’irritation, et séchez doucement.

    Le traitement médicamenteux a pour but de traiter les crises hémorroïdaires douloureuses. Sont traditionnellement utilisées des substances à prendre par voie orale qui ont un effet protecteur sur les vaisseaux, et des traitements locaux pour atténuer les symptômes. Dans certains cas, une opération chirurgicale se révèle nécessaire. Le traitement dépend du degré de gravité et de la taille des hémorroïdes.

    Parfois, le médecin peut décider de prescrire un laxatif de lest (riche en fibres) pour lutter contre la constipation.



    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Traitements antihémorroïdaires locaux : avec anesthésique et avec corticoïde

    Traitements antihémorroïdaires locaux : avec anesthésique et sans corticoïde

    Traitements antihémorroïdaires locaux : sans anesthésique et sans corticoïde

    Traitements antihémorroïdaires par voie orale

    Traitements locaux vasculoprotecteurs


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    15h00 - 19/04
    La même technique que pour...
    12h32 - 19/04
    La 1ère victime identifiée
    10h36 - 19/04
    Après un syndrome méningé
    10h00 - 19/04
    Comportement altéré
    08h00 - 19/04
    Des hôpitaux débordés
     
     
    NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

    Bien manger pendant sa grossesse

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.