Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Accueil > Les MALADIES> Entorse

    Entorse

    Quels sont les symptômes des entorses ?

    entorse de la cheville

    L’entorse bénigne est un simple étirement des ligaments, également appelé foulure. Souvent, le blessé ressent une douleur immédiate qui peut disparaître rapidement mais revenir de manière lancinante au bout de quelques heures. L’articulation gonfle modérément.

    Lors d’une entorse moyenne, les ligaments sont distendus et une partie de ceux-ci peut être rompue. Le blessé va ressentir une douleur plus importante que dans le cas d’une entorse bénigne. Le gonflement survient rapidement et un bleu peut apparaître en quelques heures.

    Dans le cas d’une entorse grave, le ligament est entièrement rompu et des arrachements osseux peuvent s’être produits. La douleur peut être permanente et le gonflement immédiat. Un bleu apparaît rapidement. Dans certains cas, la rupture des ligaments rend l’articulation instable et il est impossible de s’en servir.

    Une entorse peut parfois s’accompagner du déboîtement de l’articulation (luxation) ou d’une fracture.

    Quelles sont les causes des entorses ?

    Les entorses surviennent fréquemment lors d’une pratique sportive. Elles touchent souvent la cheville et le genou, mais peuvent affecter toutes les autres articulations (pied, pouce, etc.). Elles peuvent également se produire dans des circonstances plus quotidiennes, lorsque l’on glisse sur une marche d’escalier ou trébuche sur un trottoir, par exemple.

    Comment prévenir les entorses ?

    • Si vous pratiquez un sport, adaptez vos activités à vos capacités.
    • Avant toute activité sportive, il est nécessaire de bien vous échauffer. Un excellent échauffement consiste à effectuer les gestes de sa pratique sportive sans forcer : course lente sur place, mouvements de raquette sans la balle, etc.
    • Pour vous entraîner à certains sports, vous pouvez porter des protections spéciales pour les articulations : rembourrage des épaules pour les joueurs de hockey sur glace, genouillères pour les jeux de ballon, etc.
    • Si vous avez les ligaments fragiles, portez des bandes de maintien (vendues en pharmacie) pour faire du sport.
    • Portez des chaussures de bonne qualité pour protéger vos pieds et vous éviter de vous tordre les chevilles.
    • Consultez un médecin du sport avant de pratiquer une discipline. Cela vous permettra d’adapter votre entraînement à votre morphologie et à vos spécificités physiques.

    Que faire en cas d'entorse ?

    • Dans l’immédiat, interrompez l’activité et limitez le gonflement en appliquant la règle GREC (Glace – Repos - Élévation du membre - Compression de la lésion avec un pansement compressif).
    • Si une entorse de la cheville ne semble pas justifier une consultation médicale, demandez à votre pharmacien de vous conseiller un type d’attelle adapté à cette articulation, pour la soutenir et permettre de la maintenir au repos.
    • Vous pouvez également maintenir l’articulation au repos par une bande élastique. Pour soigner une entorse du doigt, vous pouvez solidariser le doigt blessé au doigt voisin à l’aide d’une bande adhésive.
    • En cas de douleur persistante, et en attendant de consulter le médecin, vous pouvez prendre un antalgique par voie orale – en prenant soin d’éviter l’aspirine susceptible d’aggraver les saignements.

    Quand faut-il consulter un médecin en cas d'entorse ?

    Consultez un médecin dans la journée :

    • si les douleurs sont violentes.
    • si on ne peut plus marcher ni se servir du membre atteint.
    • si l'articulation « a du jeu ».
    • si l'hématome est important ou l'articulation fortement enflée.

    Consultez un médecin dans les jours qui viennent s'il n'y a aucune amélioration au-delà de 48 heures d'automédication.

    Que fait le médecin en cas d'entorse ?

    Il fait faire des radiographies, le cas échéant, pour vérifier l’état des ligaments et l’absence de fracture. Il panse l’articulation et prescrit des médicaments pour calmer la douleur. Dans certains cas, il peut faire un strapping, une sorte de pansement qui maintient l’articulation au repos. De plus en plus, la technique du strapping est remplacée par la prescription d’orthèses (des appareillages légers qui immobilisent l’articulation).

    Il est parfois nécessaire de ménager l'articulation par l'utilisation de béquilles ou d'une attelle, ou par l'application d'un plâtre. Une fois l'entorse cicatrisée, des séances de rééducation fonctionnelle sont parfois nécessaires.

    Les traitements des entorses sous forme de sprays, de gels ou de pommades

    Si la peau n’est pas lésée, vous pouvez y appliquer des médicaments anti-inflammatoires et antalgiques sous forme de spray, de gel ou de pommade, par exemple ceux contenant un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pour lutter localement contre l’inflammation et la douleur.

    Les préparations à base de kétoprofène destinées à être appliquées sur la peau peuvent provoquer des réactions de photosensibilité (réaction allergique de la peau lors de l’exposition au soleil) parfois graves. Elles sont prescrites uniquement sur ordonnance et l’exposition au soleil est alors contre-indiquée.



    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Homéopathie

      Traitements antalgiques locaux : AINS

      Traitements antalgiques locaux : AINS + héparine

      Traitements antalgiques locaux : AINS et autres composés

      Traitements antalgiques locaux : AINS et révulsifs

      Traitements antalgiques locaux : corticoïde et salicylate

      Traitements locaux divers


      source : © EurekaSanté par VIDAL
      Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
      Question d’actu
      14h26 - 20/04
      Recherches sur Google
      14h11 - 20/04
      Examen à l'IRM
      11h01 - 20/04
      En Inde
      18h44 - 19/04
      Meilleur qu'un lifting
      18h43 - 19/04
      Inhibiteurs de recapture de...
       
       
      NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

      Bien manger pendant sa grossesse

      Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
      Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
      Vérifiez ici.