Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Accueil > Les MALADIES> Diabète de type 2

    Diabète de type 2

    Qu'est-ce que le diabète de type 2 ?

    test de glycémie diabète

    Le diabète de type 2 touche essentiellement les personnes de plus de 40 ans, en particulier chez les personnes en surpoids. Les diabétiques de type 2 sécrètent de l’insuline, mais cette hormone agit avec moins d’efficacité sur l’organisme (« insulinorésistance »).

    Quelles sont les causes du diabète de type 2 ?

    Ce trouble est plus fréquent chez les personnes présentant les caractéristiques suivantes :

    • âge supérieur à 45 ans ;
    • surpoids prononcé ou obésité ;
    • antécédents familiaux de diabète ;
    • sédentarité.

    Les femmes qui ont développé un diabète pendant une grossesse ou qui ont accouché d'un bébé de plus de 4,5 kg présentent plus de risques pour cette forme de diabète.

    Une alimentation trop riche en acides gras saturés (graisses d’origine animale, comme celles de la viande rouge, du beurre, des fromages, etc.) et pauvre en fibres (légumes et fruits) semble contribuer au déclenchement du diabète de type 2.

    Quelles sont les complications du diabète de type 2 ?

    Le diabète de type 2 est dangereux par ses complications. Celles-ci sont la conséquence de concentrations sanguines de sucre durablement trop élevées : atteinte des petits vaisseaux sanguins (au niveau de la rétine, des reins et des pieds), et des artères principales (infarctus, accident vasculaire cérébral ou une mauvaise circulation dans les artères des jambes). La prévention de ces complications repose sur un traitement adapté.

    Comment soigne-t-on le diabète de type 2 ?

    L'objectif principal du traitement du diabète de type 2 est de maintenir le taux sanguin de sucre (glycémie) dans les valeurs normales et de prévenir les complications. Le maintien d'un poids raisonnable, une alimentation équilibrée et la pratique d'une activité physique régulière sont des composantes essentielles du traitement. De ce fait, le premier élément de la prise en charge du diabète de type 2 est une modification des habitudes alimentaires et la pratique régulière d’une activité physique. Ces mesures sont appliquées pendant les six premiers mois qui suivent le diagnostic, en l’absence de traitement par les médicaments.

    Lorsque les mesures hygiéno-diététiques appliquées pendant six mois n'ont pas suffit à diminuer le taux de sucre dans le sang, la prescription de médicaments devient nécessaire. Les médicaments prescrits contre le diabète de type 2 sont généralement administrés par voie orale, et doivent être pris au moment des repas. Si le traitement par voie orale est insuffisant, le médecin peut prescrire des injections d'insuline.

    Comment mesure-t-on l'efficacité du traitement contre le diabète de type 2 ?

    Chez les patients diabétiques, on évalue l'efficacité du traitement en suivant régulièrement le pourcentage d'hémoglobine glyquée dans le sang (HbA1c) qui reflète le taux de sucre dans le sang pendant les six dernières semaines. Une personne qui ne souffre pas de diabète a un taux d'HbA1c inférieur à 5,5 %. Chez un patient diabétique, le taux d'HbA1c à maintenir est fixé par le médecin en fonction du stade de la maladie : au début, l'objectif est de maintenir ce taux en dessous de 6 %, mais au fur à mesure que la maladie progresse, cette limite augmente : 6,5 %, puis 7 %. Une augmentation durable du taux d'HbA1c de 1 % augmente de 40 % le risque de complications au niveau des petits vaisseaux sanguins, et de 20 % celui au niveau des artères principales.

    Que faire lorsqu'on souffre de diabète de type 2 ?

    Certaines habitudes permettent de réduire les risques de complication du diabète.

    • Informez-vous : des programmes d'éducation sur le diabète sont proposés dans certains hôpitaux. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou des associations de diabétiques.
    • Équilibrez votre alimentation : il est préférable de réduire votre consommation d’aliments gras (en particulier le beurre, les fromages, les viandes rouges, la mayonnaise, etc.) et de consommer du poisson au moins deux fois par semaine.
    • Perdez du poids : idéalement, chez les patients en surpoids, l’objectif est de perdre 5 à 10 % du poids initial en six à douze mois, et de maintenir ce nouveau poids.
    • Bougez : les pratiques physiques et sportives d'intensité moyenne et de longue durée (marche, cyclisme, ski de fond, randonnée, escaliers, etc.) sont particulièrement indiquées (20 à 30 minutes, au moins trois à cinq fois par semaine).
    • Prenez soin de vos pieds : si vous n'avez pas de complications au niveau des pieds, il suffit d'avoir une bonne hygiène. En revanche, si vous souffrez de complications sévères, inspectez vos pieds tous les jours à la recherche de lésions que vous n’auriez pas senties.
    • Prenez soin de vos yeux : consultez un ophtalmologiste au moins une fois par an.
    • Prévenez les maladies du cœur et des reins : faites surveiller votre tension et votre taux de cholestérol, consultez votre médecin en cas d'essoufflement anormal, de fatigue durable ou de douleurs dans la poitrine à l'effort.
    • Ne fumez pas : le tabac augmente considérablement le risque de souffrir de complications cardiovasculaires. Réduisez également votre consommation d’alcool.
    Sur le même sujet :
    En Australie, des médecins ont diagnostiqué un diabète de type 2 chez une petite fille issue d’une communauté aborigène. Ce type de diabète concerne plutôt le sujet âgé.
    Après un accouchement, il est important de perdre son « surpoids de grossesse. » Selon une étude, ne pas le faire accroît le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires.
    Les graisses polyinsaturées favorisent la prise de muscle et évitent l’accumulation de graisse autour des organes, selon une  étude qui les a comparées aux graisses saturées.
    Manger des yaourts et des produits laitiers faibles en graisses est associé à un risque réduit de diabète de type 2. C’est le résultat d’une étude menée sur 11 ans.
    Tendance marketing ou vrai outil de prévention et de prise en charge ? Des chercheurs français évaluent pour la 1re fois une méthode de e-coaching nutritionnel chez les diabétiques.
    Publié le 24 Janvier 2014
    Un conjoint souffrant de diabète de type 2 est un facteur de risque pour l’autre membre du couple. C’est le résultat d’une étude qui incrimine les mauvaises habitudes partagées.
    Une étude révèle que le chocolat, le vin rouge ou les baies ont des effets bénéfiques dans la prévention du diabète de type 2. Des pigments réduisent l'inflammation.
    Chez les patients diabétiques, faire 2 000 pas de plus par jour, soit environ 15 minutes de marche, permet de réduire de 10% le risque de maladie cardiovasculaire, affirme une étude.
    La Fédération Internationale du Diabète estime que d'ici 2035, le nombre de diabétiques va augmenter de 55%. Une explosion qui touche particulièrement les pays pauvres.
    Pour la 1ère fois, une étude établit le lien entre la consommation importante de viande et de produits laitiers et l’augmentation significative du risque de diabète de type 2.  
    L'acteur Tom Hanks, 57 ans, a révélé son diabète à la télévision. Selon les médecins américains, sa maladie aurait pour cause ses régimes successifs au cours de sa carrière. Explications.
    Les gliptines, des nouveaux médicaments utilisés chez les diabétiques de type 2, n'auraient pas d'effets délétères cardiovasculaires. Deux études présentées au congrès européen de cardiologie donnent des résultats rassurants après un suivi de deux ans.
    Selon une étude américaine, la consommation de fruits entiers, en particulier de myrtilles, de raisins et de pommes, réduirait le risque de diabète de type 2. Les jus de fruits auraient l'effet inverse.
    Publié le 13 Février 2013
    Mathias Germain
    Dans ses recommandations, la Haute Autorité de santé reconnaît que les objectifs glycémiques doivent être mieux adaptés au profil du patient. 
    Publié le 13 Février 2013
    Publié le 19 Juin 2012
    Dr Jean-Paul Marre
    De nouvelles recommandations pour le traitement du diabète de type 2, ont fait l’unanimité au congrès américain de diabétologie. Elles placent le malade au centre de la stratégie.
    Publié le 17 Juin 2012
    Dr Jean-Paul Marre
    L’édition 2012 du congrès de diabétologie a été l’occasion pour les diabétologues d’aller vers une nouvelle dimension de la prise en charge de la maladie diabétique de type 2.
    Publié le 7 Juin 2012
    Mélanie Gomez
    Alors que les experts américains et européens préconisent la personnalisation des soins pour les diabétiques, la France propose toujours des traitements standard. Des spécialistes s'insurgent.


    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Antidiabétiques oraux : biguanides

    Antidiabétiques oraux : sulfamides hypoglycémiants

    Antidiabétiques oraux : glinides

    Antidiabétiques injectables : exénatide

    Antidiabétiques injectables : liraglutide

    Antidiabétiques oraux : inhibiteurs de la dipeptidylpeptidase-4

    Antidiabétiques oraux : inhibiteurs de l'alpha-glucosidase

    Associations d'antidiabétiques oraux


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    22h57 - 17/04
    Le 1er malade identifié
    18h55 - 17/04
    Congrès Francophone...
    17h56 - 17/04
    Appel à témoin
    16h28 - 17/04
    Il échappe à la chirurgie
    15h34 - 17/04
    Moustique transgénique «...
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.