Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Démangeaisons et prurit

    Quels sont les symptômes des démangeaisons ?

    démangeaisons au bras

    Tout le monde connaît le désagrément causé par une démangeaison contre laquelle on réagit généralement en se grattant. Souvent, le fait de se gratter ne calme les picotements que très passagèrement et risque même de l’aggraver. Dans certains cas, la démangeaison s’accompagne d’une éruption cutanée, de rougeurs et de gonflements.

    Quelles sont les causes des démangeaisons ?

    Les démangeaisons sont causées par la libération dans la couche superficielle de la peau de certaines substances que celle-ci fabrique, comme l’histamine. Les origines des démangeaisons s’avèrent extrêmement diverses. Parmi les plus fréquentes, on peut noter :

    • les allergies : urticaire, certains eczémas ;
    • certaines maladies de peau comme l’ichtyose (peau sèche) ou le psoriasis ;
    • les infections de la peau : mycoses, infections dues à des virus (varicelle par exemple) ou à des parasites (gale), etc. ;
    • les piqûres d’animaux ou de végétaux : méduses, insectes, ortie, poux, puces ou acariens, etc. ;
    • certains troubles du métabolisme : troubles rénaux, maladies du foie, etc.

    Quelles sont les complications éventuelles du prurit ?

    De fortes démangeaisons peuvent s’accompagner de lésions de grattage qui risquent de s’infecter.

    Que puis-je faire pour soulager les démangeaisons ?

    • Comme les démangeaisons sont le signe de nombreuses maladies, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien, notamment si elles sont intenses, étendues ou persistantes.
    • Si vous êtes allergiques évitez, si possible, la substance responsable (aliments, produits cosmétiques, médicaments).
    • Si vous avez la peau sèche, ne prenez pas trop souvent de bains prolongés ou de douches, notamment en utilisant du savon. Appliquez quotidiennement une crème hydratante sur tout le corps, en insistant bien sur les zones de la peau qui démangent : visage, jambes, mains, pieds, coudes, genoux, bas des reins, etc.
    • Évitez de vous gratter, surtout si le prurit s’accompagne de boutons. Vous pourriez en garder des cicatrices. De plus, le grattage prolonge et aggrave la réaction locale.
    • Si l’envie de se gratter est irrésistible, frottez la partie qui démange avec la paume de la main. Cela a le même effet que le grattage mais n’endommage pas l’épiderme et n’entretient pas les démangeaisons.
    • Limitez l’emploi de produits parfumés pour les soins de la peau.
    • Coupez-vous les ongles court et limez-les pour éviter les lésions de grattage.

    Quand faut-il consulter un médecin en cas de démangeaisons ?

    N’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112, qui vous réorientera éventuellement vers votre médecin traitant :

    • si le prurit survient avec une difficulté respiratoire, ou avec un gonflement de la langue ou du visage, ou un malaise, ou la prise récente d'un aliment ou d'un médicament.

    Consultez un médecin dans les jours qui viennent :

    • si la démangeaison s'accompagne d'une altération de l'état général (par exemple, fatigue, fièvre, perte d'appétit, etc.).
    • si aucune amélioration n'intervient après quelques jours d'automédication.

    Comment prévenir les démangeaisons ?

    Si vous avez une prédisposition à avoir des démangeaisons, essayez de vous prémunir contre le prurit et une peau sèche en hydratant votre peau. On trouve en pharmacie et en parapharmacie de nombreux laits, crèmes et pommades destinés au soin quotidien des peaux sèches. Évitez, par exemple, les produits de bain et de douche parfumés et trop détergents.

    Comment traiter les démangeaisons ?

    Les antihistaminiques H1 par voie orale sont fréquemment utilisés pour réduire l'intensité des démangeaisons en cas d'urticaire. Leur efficacité est surtout établie en cas d'urticaire chronique. Il est recommandé de ne pas les utiliser plus de trois jours sans avis médical dans le traitement de l’urticaire.

    En cas de démangeaison localisée, les traitements en application locale peuvent être utilisés. Ceux contenant un antihistaminique H1 ont une efficacité variable et peuvent parfois provoquer des réactions allergiques. Les dermocorticoïdes peuvent également être prescrits en cure courte en cas de maladie cutanée provoquant des démangeaisons (dermatite atopique, prurigo).

    Les antiprurigineux locaux peuvent aussi contenir un anesthésique local qui insensibilise la peau.

    En cas d’irritation de la peau (dermite irritative) associée à des démangeaisons, l’application d’une crème protectrice peut apporter un soulagement.



    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Antihistaminiques H1 peu sédatifs

    Antihistaminiques H1 sédatifs

    Antiprurigineux locaux : antihistaminiques

    Autres antiprurigineux locaux

    Dermocorticoïdes

    Protecteurs cutanés

    Homéopathie

      Oligoéléments


        source : © EurekaSanté par VIDAL
        Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
        Question d’actu
        13h53 - 23/04
        Une hormone impliquée
        13h20 - 23/04
        Maladies cardiovasculaires
        11h59 - 23/04
        Papillomavirus, rougeole
        11h11 - 23/04
        Calendrier vaccinal 2014
        07h00 - 23/04
        Cancer du sein
         
         

        Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
        Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
        Vérifiez ici.