Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    Cancers du nez, de la bouche et de la gorge

    Qu'appelle-t-on cancers des voies aérodigestives supérieures ?

    homme

    Les cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS) regroupent les tumeurs cancéreuses qui se développent dans les fosses nasales, les sinus, les os de la face, la bouche, la gorge, ainsi qu’au niveau du larynx. Les cancers de la gorge représentent 30 % des cancers des voies aérodigestives supérieures, ceux de la bouche 25 à 30 % des cas, les ceux du larynx 20 % des cas et les cancers des amygdales environ 15 % des cancers des VADS.

    Les cancers du nez, de la bouche et de la gorge sont-ils une maladie fréquente ?

    En France, environ 14 000 cas de cancer des VADS sont diagnostiqués chaque année, ce qui en fait la cinquième cause de cancer. Ces cancers sont plus souvent observés chez les hommes (75 % des cas) mais ils deviennent de plus en plus fréquents chez les femmes, du fait de l’augmentation du tabagisme dans la population féminine.

    Qui est à risque de cancer du nez, de la bouche et de la gorge ?

    Deux facteurs de risque de cancer des VADS ont été identifiés :

    • le tabagisme : 95 % des cancers des VADS sont diagnostiqués chez des fumeurs.
    • l’excès de boissons alcoolisées : 90 % des cancers des VADS sont diagnostiqués chez des personnes qui consomment régulièrement de l’alcool. L’association de l’alcool et du tabac augmente le risque de développer ce type de cancer.

    D’autres causes ont été identifiées :

    • l’infection de la gorge par le HPV, le virus responsable du cancer du col de l’utérus ;
    • certaines substances chimiques : poussières de pierre ou de bois, fumées de diesel, nitrosamines (conservateurs des salaisons et des fumaisons), nickel, formaldéhyde, etc. ;
    • les blessures ou brûlures répétées des muqueuses, par exemple par une prothèse dentaire mal adaptée.

    Quels sont les symptômes des cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

    Les symptômes des cancers des VADS varient selon la zone touchée : taches blanchâtres, ulcères, nodules, fissures, douleur, saignements, sensation de nez bouché, difficultés à avaler, voix rauque, etc. Au bout d’un certain temps, l’évolution de la tumeur se traduit par des ganglions gonflés et douloureux, au niveau de la gorge, des oreilles, du cou, etc. Ce sont souvent ces ganglions enflammés qui amènent le patient à consulter son médecin et qui sont à l’origine du diagnostic.

    Comment évoluent les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

    Les cancers des VADS observés en France envahissent rarement le reste du corps. Néanmoins, le traitement chirurgical pour enlever la tumeur nécessite souvent une reconstruction importante de la bouche ou de la gorge, voire l’ablation de la langue ou du larynx.

    Peut-on prévenir les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

    Les mesures de prévention des cancers des VADS sont avant tout :

    • ne pas fumer ;
    • limiter le plus possible sa consommation de boissons alcoolisées.

    De plus, les mesures générales de prévention des cancers s’appliquent :

    • adopter une alimentation équilibrée et lutter contre l’embonpoint ;
    • pratiquer régulièrement une activité physique.

    Enfin, une bonne hygiène buccodentaire et des visites régulières chez le dentiste peuvent également contribuer à prévenir les cancers du nez, de la bouche et de la gorge.

    Comment soigne-t-on les cancers du nez, de la bouche et de la gorge ?

    Outre la chirurgie (pour enlever la tumeur et les ganglions voisins), le traitement des cancers des VADS fait appel à la radiothérapie (rayons ionisants), associée ou non à la chimiothérapie anticancéreuse.

    La chirurgie dans le traitement des cancers du nez, de la bouche et de la gorge

    L’intervention chirurgicale consiste à enlever la tumeur tout en préservant au maximum la fonction de l’organe atteint. Selon les parties retirées lors de l’intervention, une chirurgie de reconstruction est alors réalisée, en un ou plusieurs temps. Lorsque le cancer touche le larynx, une trachéotomie (l’attachement de la trachée directement à la peau), provisoire ou définitive, peut être nécessaire.

    La radiothérapie dans le traitement des cancers du nez, de la bouche et de la gorge

    Dans le cadre du traitement des cancers des VADS, la radiothérapie peut être externe (rayons ionisants projetés à travers la peau sur la zone où se trouve la tumeur), ou mettre en œuvre la curiethérapie (un fil radioactif d’iridium 192 est inséré là où se trouve la tumeur).

    La chimiothérapie dans le traitement des cancers du nez, de la bouche et de la gorge

    La chimiothérapie des cancers des VADS est administrée par voie intraveineuse au cours de séances de perfusion intraveineuse (les « cures »). Le choix des médicaments utilisés est fonction des caractéristiques de la tumeur et du patient.

    Les autres traitements mis en place contre les cancers des VADS

    En cas de cancer des VADS, des mesures de sevrage tabagique sont mises en place avec le soutien du médecin traitant. De la même manière, un sevrage alcoolique doit être envisagé chez les personnes qui souffrent d’alcoolisme.

    D’autres soins et soutiens peuvent être mis en œuvre face aux conséquences de la maladie et des traitements : douleur, fatigue, troubles alimentaires, raideur du cou et des épaules, difficultés respiratoires, besoin de soutien psychologique, problèmes sociaux, etc.

    Sur le même sujet :
    Les risques de développer un cancer buccal lié à la pratique du sexe oral sont nettement plus élevés chez les fumeurs, selon une étude de grande ampleur.
    Les bougies d’ambiance peuvent servir à masquer de mauvaises odeurs. Mais ces senteurs cachent aussi des produits toxiques que le gouvernement veut interdire.
    Une équipe des Hôpitaux universitaires de Strasbourg a implanté, pour la 1ère fois au monde, un larynx artificiel chez un homme de 65 ans atteint d’un cancer.  
    Une équipe des Hôpitaux universitaires de Strasbourg a implanté, pour la 1ère fois au monde, un larynx artificiel chez un homme de 65 ans atteint d’un cancer.  

    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    23h22 - 19/10
    Maladies rares,...
    23h18 - 19/10
    Perte de poids
    18h26 - 19/10
    Causes biochimiques
    16h26 - 19/10
    Circuit inadapté, absence de...
    13h45 - 19/10
    Sondage LIR/Ipsos-Steria
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.

    Inscrivez-vous a la newsletter
    Recevez tous les samedis matin les meilleures infos de la semaine