Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Ballonnement, flatulence et aérophagie

    Quels sont les symptômes des ballonnements, des flatulences et de l'aérophagie ?

    ballonnements

    Le météorisme, ou ballonnement intestinal, provoque des borborygmes et des gargouillis dans le tube digestif, et parfois des douleurs. Il est dû à une accumulation de gaz intestinaux. Si ces gaz sont expulsés, ils répandent une odeur désagréable et gênante. Par contre, si ces gaz ne peuvent être éliminés, ils s’accumulent et provoquent des douleurs.

    Le phénomène d’aérophagie se produit lorsqu’une personne « mange de l’air ». Avaler deux à quatre litres d’air par jour est tout à fait normal. Mais un trop gros volume de gaz provoque une dilatation de l’estomac qui, lorsqu’elle est importante, se traduit par des tiraillements dans le ventre. Si une partie de l’air est émis par la bouche, une autre partie suit le même parcours que les aliments et va augmenter le volume des flatulences.

    Les ballonnements n’entraînent généralement pas de complications. S’ils sont importants et douloureux, il est parfois difficile de les distinguer d’autres troubles gastro-intestinaux, comme par exemple la constipation.

    Quelles sont les causes des ballonnements ?

    L’intestin abrite naturellement de nombreuses bactéries, indispensables à la digestion des aliments. Ces micro-organismes décomposent les aliments en divers éléments, parmi lesquels des gaz. Certains aliments (haricots en grains, choux, féculents en général) sont connus pour faire péter. Lorsqu’une personne avale de l’air en mangeant (aérophagie), elle se prépare également à souffrir de ballonnements du ventre.

    D’autres causes plus graves peuvent occasionner des ballonnements. La persistance de ces symptômes doit donc amener à consulter un médecin.

    Comment prévenir les ballonnements ou les flatulences ?

    Mangez lentement et calmement, mâchez bien afin d’éviter d’avaler trop d’air.

    Si vous avez tendance à souffrir de ballonnements et de flatulences, limitez l’absorption d’aliments tels que les oignons, le chou et la choucroute, les haricots, les lentilles, les radis, le raifort, les poireaux, les fruits à noyau (par exemple les abricots), le son et les édulcorants artificiels. Essayez de déterminer les produits qui génèrent chez vous le plus de flatulences, pour les éliminer systématiquement ou restreindre leur proportion. Évitez également les chewing-gums et les boissons gazeuses.

    Quand dois-je consulter un médecin pour des ballonnements ou des flatulences ?

    Il convient de consulter un médecin dans les jours qui viennent :

    • si des ballonnements se déclarent subitement avec des maux de ventre et si aller à la selle ou émettre des gaz devient impossible.
    • si les flatulences sont accompagnées de vomissements ou de malaises, d'un mal au ventre persistant ou de constipation depuis plusieurs jours.
    • si les flatulences s'accompagnent de diarrhée avec fièvre et frissons.
    • si les flatulences s'accompagnent de sang dans les selles.

    Le médecin essaie de déterminer la cause des ballonnements et des flatulences et recherche les signes d’une affection à caractère d’urgence, comme une occlusion intestinale ou une infection digestive. Si nécessaire, il prescrit des examens complémentaires.

    Comment soulager les ballonnements et les flatulences ?

    Plusieurs types de médicaments disponibles sans ordonnance peuvent être utilisés, même si les preuves d’une réelle efficacité font parfois défaut : pansements digestifs, charbon activé, antispasmodiques à visée digestive, etc. On trouve également des médicaments de phytothérapie traditionnellement utilisés dans le traitement symptomatique de troubles digestifs tels que les ballonnements, les éructations et les flatulences.

    Quels compléments alimentaires peut-on utiliser contre les ballonnements ou les flatulences ?

    Les compléments alimentaires destinés à soulager les ballonnements contiennent des substances qui fixent les gaz comme le charbon activé, qui modifient la flore intestinale comme les probiotiques, ou contiennent des plantes qui agissent en stimulant les mouvements de l’intestin, telles que le cumin, l’anis ou l’aneth par exemple.

    Le charbon végétal activé peut diminuer l’absorption intestinale de très nombreux médicaments. En cas de traitement médicamenteux, il est préférable de consulter son médecin ou son pharmacien avant d’en prendre.



    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Charbon

    Charbon + autre substance

    Homéopathie

    Pansements digestifs

    Pansements digestifs et antiacides

    Phytothérapie


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    14h29 - 21/04
    Sur le site de lancement de...
    12h14 - 21/04
    Dans les urgences aux...
    09h35 - 21/04
    Pour un tiers de la...
    18h23 - 20/04
    La maladie est transmise par...
    17h34 - 20/04
    Un taux de létalité pouvant...
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.