Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    Accueil > Les MALADIES> Acné

    Acné

    Qu'est-ce que l'acné ?

    garçon avec des boutons d'acné

    L’acné est une maladie de peau typique de l’adolescence, qui se traduit par une peau grasse et l’apparition de boutons siégeant principalement sur le visage, le haut du dos et le torse. Outre les cicatrices et les marques plus colorées sur la peau, les complications de l'acné sont surtout d'ordre psychologique. La souffrance psychologique est un motif suffisant pour mettre en œuvre un traitement médicamenteux contre l'acné, même si objectivement l'acné est mineure.

    À un degré plus ou moins intense, l’acné touche de plus de 70 % des adolescents, en particulier les garçons. Les femmes adultes peuvent également être touchées par l’acné, notamment quelques jours avant les règles, lors du démarrage d’une contraception hormonale (pilule), pendant la grossesse ou au moment de la ménopause. Enfin, certains médicaments peuvent induire de l'acné (notamment les hormones sexuelles, les dérivés de la cortisone, les médicaments destinés à diminuer l'action du système immunitaire, etc.)

    Quelles sont les causes de l'acné ?

    L’acné n’est pas une maladie infectieuse, même si elle peut provoquer l’apparition de boutons infectés (pustules). L’acné résulte de la combinaison de trois facteurs.

    L'hypersécrétion de sébum

    Le sébum est une substance grasse produite par les glandes sébacées, qui sont situées dans les follicules pileux, les petits sacs enfouis dans la peau qui fabriquent les poils et les cheveux. Le sébum protège la peau du dessèchement. Dans l’acné, sous l’action des hormones sexuelles, la quantité de sébum fabriquée est anormalement élevée.

    La rétention séborrhéique

    Dans l’acné, les parois du canal qui relie chaque follicule pileux à la surface de la peau ont tendance à s’épaissir, bloquant ainsi partiellement la diffusion du sébum hors du follicule. La rétention séborrhéique est responsable de la formation de comédons (« points noirs » ou boutons blancs).

    L'inflammation des follicules

    L’acné peut conduire à l’inflammation d’un follicule, liée à la fois aux dommages occasionnés au follicule par le sébum en excès et à la prolifération d’un micro-organisme appelé Propionobacterium acnes, une bactérie naturellement présente dans les follicules et qui se nourrit de sébum.

    Comment diagnostique-t-on l'acné ?

    Le diagnostic se fait au vu des lésions et des caractéristiques du patient (âge, sexe, prise de contraceptifs ou autres médicaments, etc.). Selon les lésions observées et leur étendue, le médecin définit la sévérité de l’acné : mineure, modérée ou sévère. L’acné sévère est caractérisée par la présence de nodules et de kystes dans les couches profondes de la peau, qui augmentent le risque de cicatrice durable.

    Les mesures d'hygiène en cas d'acné

    • En aucun cas il ne faut gratter ou presser les boutons, ce qui augmenterait le risque de cicatrices irréversibles.
    • Pour vous laver, choisissez un gel ou un pain dit « sans savon », qui dessèche moins la peau. Puis hydratez abondamment votre peau, même si elle a tendance à être grasse.
    • Maquillez-vous le moins possible. Évitez les cosmétiques gras et le fond de teint. Préférez les produits dits « non comédogènes ».
    • Les hommes devront limiter le rasage aux occasions où cela est indispensable. Pour ceux qui préfèrent le rasage mécanique, il vaut mieux utiliser des rasoirs jetables changés à chaque rasage.
    • Attention au soleil ! Si les lésions semblent s’améliorer dans un premier temps, le soleil peut déclencher des poussées d’acné dans les semaines qui suivent l’exposition. De plus, les rayons ultraviolets provoquent une pigmentation foncée des cicatrices, qui ne disparaît pas une fois le bronzage disparu. Il faut être d’autant plus vigilant que le soleil augmente l’irritation de la peau provoquée par de nombreux produits utilisés pour traiter l’acné. Si vous devez vous exposer au soleil, protégez-vous avec une crème protection totale (FPS 30 et plus) hydratante.

    Comment soigne-t-on l'acné ?

    Même modérée, l’acné peut avoir des répercussions psychologiques importantes. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin qui pourra prescrire un traitement adapté. Certains médicaments doivent être appliqués sur la peau (traitements locaux), d’autres doivent être pris par la bouche (voie orale). Le but du traitement est d’abord une diminution ou une disparition des lésions (« traitement d’attaque »). Il vise ensuite à prévenir l’apparition de nouvelles lésions (« traitement d’entretien »). Le traitement devra être poursuivi plusieurs mois, voire une année.

    Chez les jeunes filles qui souffrent d’acné, le choix d’une pilule doit être adapté. En effet, de nombreuses pilules peuvent aggraver l’acné (du fait de leur composition en hormones sexuelles).

    Sur le même sujet :
    Un composant du raisin rouge associé au principal ingrédient d'un médicament contre l'acné permettrait de traiter ce problème de peau de manière plus durable et plus efficace, selon une récente étude. 
    Selon une enquête Pierre Fabre/CSA santé, l'acné sévère peut être vécue comme un vrai handicap. Cette affection cutanée dégrade l'image de soi chez de nombreux patients.
    Une mère a porté plainte contre le médecin qui avait prescrit du Roaccutane à son fils qui s'est suicidé. Cet anti-acnéïque est connu pour certains effets indésirables.
    Un jeune homme sous Curacné, un médicament générique contre l'acné, a mis fin à ses jours en juillet dernier. Sa mère a porté plainte récemment contre le médecin.


    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Antiacnéiques locaux : rétinoïdes

    Antiacnéiques locaux : peroxyde de benzoyle

    Antiacnéiques locaux : acide azélaïque

    Antiacnéiques locaux : clindamycine

    Antiacnéiques locaux : érythromycine

    Antiacnéiques oraux : macrolides

    Antibiotiques : cyclines

    Antiacnéiques oraux : isotrétinoïne

    Estrogènes et progestatifs en association

    Antiacnéiques oraux : gluconate de zinc


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    23h32 - 21/10
    Opération anglo-polonaise
    23h26 - 21/10
    A l'initiative d'Aviesan
    23h24 - 21/10
    Premières infections
    23h23 - 21/10
    Programme de recherche...
    18h40 - 21/10
    Rising Star
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.

    Inscrivez-vous a la newsletter
    Recevez tous les samedis matin les meilleures infos de la semaine